Histoire de la Mobylette

Qui n'a jamais eu de mobylette dans sa famille ?

Pour certains, ce petit deux roues évoque, le papé du village qui va chercher sa bouteille de vin et son pain a l’épicerie du coin, le père ou la mère de famille qui se rend à l’usine, mais pour d’autres elle évoquera la jeunesse insouciante, les virées  entre copains, copines , les rendez-vous au café du nord pour la partie de baby foot , ou les sorties du collège à attendre les filles .

D’où vient le mot de « mobylette » ?

Après la seconde Guerre Mondiale, la nécessité d’un moyen de transport simple et économique s’imposait. Les matières premières étant rares et chères il fallait un véhicule produit à bas coût et à un prix abordable pour que les français puissent se le procurer aisément.

Certaines marques comme Motobécane eurent alors l’idée de la mobylette (mot issue de la fusion de Moteur et Bicyclette).

C’est ainsi que la mobylette est devenue un des symboles du savoir faire Français en matière de deux roues.

Le nom Mobylette passe alors dans le vocabulaire courant au moment ou Motobécane explose les ventes avec sa fameuse AV88 dite la « bleue ».

La fameuse bleue

La fameuse bleue produite de 1956 a 2001 et sa couleur si caractéristique « bleu gitane »

La 51

La 51 produite à partir de début 1980,  préférée des ados de l époque, concurrente de la Peugeot 103 et caractérisée par un moteur plus puissant

Après une période de désuétude dans les années 2000 au profit des scooters, depuis quelques années on recroise des irréductibles de la mobylette de plus en plus souvent.